Show More

Acteurs 

Susan Sarandon

Sam Neill

Kate Winslet

Mia Wasikowska

Rainn Wilson

Lindsay Duncan

Synopsis

Lily et son mari Paul décident de réunir enfants et petits-enfants pour un week-end dans leur maison de campagne. Trois générations d’une même famille se retrouvent, avec Jennifer, l’aînée, son mari Michael et leur fils de 15 ans, Jonathan, mais aussi Anna, la cadette, venue avec Chris, sa compagne. En fait, cette réunion de famille a un but bien particulier : atteinte d'une maladie dégénérative incurable, Lily refuse de subir une fin de vie avilissante et décide de prendre son destin en main. Mais tout le monde n’accepte pas cette décision. Non-dits et secrets remontent à la surface, mettant à l’épreuve et redessinant tous les liens qui unissent les membres de cette famille, alors que le temps des adieux approche

Mon commentaire

Lily (Susan Sarandon) sait que ses jours sont comptés, compte tenu d’une maladie dont l’évolution rapide la condamne à la paralysie totale. Avec son mari Paul, médecin à la retraite, elle décide d’organiser une ultime fête de famille, avec enfants, petits-enfants et amis proches durant un week-end pour leur faire part de sa décision de mettre fin à ses jours et ainsi mourir dans la dignité...

Le thème choisi par le réalisateur Roger Michell (Coup de foudre à Notting Hill - en 1999), celui de l’euthanasie et donc du droit de mourir dans la dignité - n’est certes pas nouveau au cinéma, par conséquent on se doute donc plus ou moins de l’intrigue : au crépuscule d’une vie, les secrets sont révélés, les rancœurs d’une famille se dévoilent et les langues se délient face aux doutes et aux suspicions...

Et « Blackbird »ne fait pas exception en la matière, mais en revanche l’impressionnant casting mis au service du film apporte un éclairage très subtil à ce drame familial. Autour d’une Susan Sarandon plus que convaincante, ses filles si différentes Anna (Mia Wasikowska) et Jennifer (Kate Winslet) sont absolument parfaites respectivement, la cadette incarnant le mal de vivre et un manque d’assurance maladif alors que l’autre, l’aînée, apparemment épanouie impose sa vision des choses d’une façon implacable... De son coté, Sam Neil qui incarne le mari nous propose un jeu tout en finesse, entre résignation, sagesse et émotions discrètes.

Au total, on aurait pu craindre le pire pour nos glandes lacrymales tout au long du film compte tenu du thème central forcément dramatique. En fait, grâce à une interprétation hors pair, le film dégage beaucoup de belles émotions et se permet même de porter parfois à sourire, parvenant à un bel équilibre entre gravité et légèreté, offrant une jolie analyse sur la vie, l’amour et la mort.

Un très joli film à découvrir

Ma note :  15/20