Acteurs

Félix Bossuet

Tchéky Karyo

Clovis Cornillac

Thierry Neuvic

Anne Benoit

Margaux Chatelier

André Penvern

Synopsis

Deux ans ont passé. Sébastien est à l'aube de l'adolescence et Belle est devenue maman de trois adorables chiots. Pierre et Angelina sont sur le point de se marier et rêvent d'une nouvelle vie, ailleurs... Au grand dam de Sébastien qui refuse de quitter sa montagne. 
Lorsque Joseph, l'ancien maître de Belle, ressurgit bien décidé à récupérer sa chienne, Sébastien se retrouve face à une terrible menace. Plus que jamais, il va devoir tout mettre en œuvre pour protéger son amie et ses petits...

Mon commentaire

Dans ce dernier chapitre, Sébastien (Félix Bossuet) a bien grandi, puisqu’il va désormais sur ses 12 ans. Le remariage de Pierre, son père (Thierry Neuvic) avec Angelina (Margaux Chatelier) ne semble pas lui poser de problème particulier, si ce n’est que durant la soirée il apprend de façon impromptue qu’ils envisagent de s’installer tous ensemble à Montréal. Ni son père, ni César n’ont osé lui annoncer ce changement de vie imminent, de nature à le bouleverser totalement. Belle de son côté a eu une portée de trois chiots adorables que Sébastien veut conserver à tout prix.

Mais un jour arrive dans la montagne Joseph (Clovis Cornillac), personnage sombre très impressionnant et antipathique qui vient réclamer qu’on lui rende Belle, qu’il aurait perdue il y a quatre ans. Il est prêt à tout pour la récupérer ainsi que les chiots, au grand dam de Sébastien qui ne pense qu’à les protéger à tout prix…

Si l’intrigue paraît de prime abord assez mince , car les escapades de Sébastien semblent habituelles si on a déjà vu les deux premiers opus de la série inspirée du feuilleton écrit par Cécile Aubry, ce dernier chapitre revêt un côté beaucoup plus noir et plus angoissant. D’une part en raison du questionnement de Sébastien qui approche de l’adolescence sur son avenir, déchiré entre son père et César le berger qui l’a élevé. Mais surtout par la psychologie sinistre et brutale du personnage de Joseph dont on ne connaît ni les motivations ni les limites de son côté destructeur.

Clovis Cornillac à mon sens réalise le meilleur opus de la série tant il réussit à créer une atmosphère de tension et du suspense, même si pour ce genre de film, on se doute que la fin ne devrait pas être mauvaise. Une des scènes particulièrement réussie est celle du tournoi de rami, où Joseph est mis au défi par Urbain (André Penvern) le maire du village, pour le retenir loin de chez lui. La façon dont les visages sont filmés ne sont pas sans rappeler des scènes datant de Pagnol, c’est dire !

Une bonne distribution, une très belle interprétation- dont celle de Clovis Cornillac lui-même-, de magnifiques décors, du suspense et un peu d’humour (ah la 4 CV, quel souvenir !), des chiens craquants: il ne faut pas bouder son plaisir ! Un film à voir en famille, petits et grands en sortiront ravis.

Ma note : 14/20