Show More

Vu en streaming sur Netflix

Acteurs 

Yi-wen Chen

Samantha Shu-Chin Ko

Chien-Ho Wu

Greg Han-Hsu

Kuan-Ting Liu

Chih-Ju Lin

Shih Ming-Shuai

Han Chang (II)

Synopsis

​

Cette famille pense avoir connu le pire avec l'incarcération de son plus jeune fils, mais ses malheurs sont loin d'être terminés...

Mon commentaire

Le film, à la manière d’un polar efficace, débute sur une scène étrange : deux jeunes filent à moto sous la pluie battante dans les avenues de Taipei avec un objectif visiblement précis, un intense désir de vengeance, qui va mal tourner…

On les retrouve quelques semaines plus tard lors d’un procès éclair, lors de leur jugement pour agression : d’une part Wen, dit A-Ho (Yi-wen Chen), le jeune fils cadet d’une traditionnelle famille de Taipei, qui est incarcéré dans une maison de redressement pour mineur, et son acolyte et commanditaire ‘Radish’, majeur quant à lui et condamné à une peine de prison ferme.

Pour le père de Wen, humble moniteur d’auto-école, c’est la honte et la colère qui prédominent vis-à-vis de ce fils rebelle qu’il n’a jamais su comprendre ni accepter, alors qu’il admire Hao, son fils aîné et préféré, un brillant étudiant qui travaille avec opiniâtreté pour faire médecine… La mère (Samantha Shu-Chin Ko) est quant à elle déstabilisée par tant de violence et en outre par le violent rejet de son mari vis-à-vis de ce cadet qu’il a presque décidé de bannir…Mais la famille ne se trouve qu’au début d’ennuis qu’elle va devoir affronter …

‘A Sun’, la dernière réalisation du metteur en scène taiwanais Mong-Hong Chung, révélé en 2008 avec son premier long métrage original ‘Parking’ est un film étonnant, se situant à mi-parcours entre polar et drame de société. Car à partir d’un scénario qui à la base aurait pu paraître minimaliste, il nous livre un film long (peut-être un peu trop, plus de 2h30), certes sombre mais passionnant, tant son travail d’analyse effectué sur tous les membres de cette famille a priori sans histoire est poussé et intelligemment effectué. M-H Chung parvient à nous maintenir en haleine en décortiquant petit à petit tous les rapports des membres de cette famille à l’apparence si traditionnelle, et en expliquant au fil de l’eau les origines des distensions. Cependant, le metteur en scène jamais ne tombe dans le mélodrame, en réussissant de plus à procéder à une analyse très fine de la société taïwanaise actuelle. Pour ne rien gâcher, le casting est juste très crédible, sans compter que le film parvient également à installer une certaine élégance dans la qualité de la photo malgré la noirceur de cette histoire. Pour ceux qui connaissent, le film permet également une bonne restitution de l’ambiance typique de Taipei. Au total, une belle découverte 

e plus que trentenaire encore traumatisé par les violences dont il a été victime durant son enfance.

Ma note :  16/20
A Sun